Les colonies françaises

Les colonies françaises

Dès 1914, pour soutenir son effort de guerre, la France fait appel à son Empire qui lui fournit soldats, travailleurs et matières premières.

Au front

Fortes de 600 000 combattants, les troupes issues de l'Empire sont présentes en première ligne sur les principaux fronts, y compris en Orient. On distingue:

- l'armée d'Afrique composée notamment de tirailleurs et de spahis (indigènes originaires d'Afrique du Nord), de zouaves et de chasseurs (soldats français d'Afrique du Nord);

- l'infanterie coloniale constituée d'hommes de la métropole, d'Afrique noire, d'Indochine et de Madagascar.

Parmi les plus populaires et les plus redoutés de ces combattants, les tirailleurs sénégalais viennent de toute l'Afrique noire française.

Peu habitués aux rigueurs de l'hiver, ces soldats sont sensibles aux maladies pulmonaires et aux gelures. La violence des combats, les mauvaises conditions climatiques et l'hygiène déplorable des tranchées causent la mort de plus de 78 000 d'entre eux.

A l'arrière:

L'Empire apparaît comme un fournisseur essentiel de denrées alimentaires et de matières premières: plus de deux millions de tonnes de marchandises sont envoyées en France durant la guerre. L'Empire est également un pourvoyeur de main-d’œuvre. Des travailleurs et soldats ont en charge l'entretien des routes et la surveillance des points stratégiques. Près de 200 000 d'entre eux (dont 120 000 issus d'Afrique du Nord) assurent la relève dans les champs et usines françaises.

Le 14 juillet 1919, lors du défilé de la Victoire à Paris sur les Champs-Élysées, les troupes de l'Empire sont acclamées par la foule reconnaissante.