Conseil aux autorités

Expliquer le culte de l’islam aux autorités de commandement constitue une vertu pédagogique indispensable pour le fonctionnement des unités.C’est vrai également en matière de pratique effective du culte. Il faut beaucoup d’effort, d’entrain et de pédagogie pour banaliser, rendre accessible au plus grand nombre la compréhension des rites cultuels de la religion musulmane aux chefs, tout en gardant l’objectif permanent et premier de la mission.

Il s’agit d’une expérience remarquable, d’éviter les impairs, de déceler les écueils, tout en convoquant avec constance le bon sens, l’intelligence de situation et l’intérêt général de la communauté militaire. Il est à saluer l’implication pleine et entière à la fois des aumôniers militaires ainsi que le sens de la responsabilité des autorités de commandement qui savent, au bon moment, au bon endroit, dans les bonnes dispositions, décider, octroyer, soutenir les situations qui permettent aujourd’hui la tenue de lieux du culte musulman à l’instar des autres aumôneries.

Cette aumônerie musulmane embryonnaire assure un service de soutien cultuel et de conseil au commandement efficient. Elle est régulièrement sollicitée par les chefs, dans le cadre d’une normalisation des services de culte à l’endroit des militaires de confession musulmane et du conseil prodigués aux chefs au sein des unités. Au vu des retours qui parviennent, en métropole comme en opérations extérieures, cela permet de mesurer l’ampleur du travail qui a été accompli fièrement en une décennie, reflétant l’inscription sereine de l’islam dans nos armées. Des lieux de culte musulmans sont désormais présents au sein des unités et c’est un grand honneur, à côté des chapelles, d’avoir nos mosquées « militaires ». Ceci pour rappeler la constante intelligence de situation et la juste capacité d’analyse de la part de toutes les autorités de commandement, à tous les niveaux, et au premier rang desquelles celles des états-majors, qui ont accompagné depuis les premiers jours d’existence de notre service d’aumônerie, sa montée en puissance. Elles constituent l’ancrage honorable sur lequel nous avons pu nous appuyer, notamment à travers les conseils cette fois non pas au commandement mais du commandement, afin que l’aumônerie musulmane aux armées françaises soit normalisée et légitime.