Positionnement

Lors de sa création, l’aumônerie musulmane aux armées a suscité l’étonnement et la curiosité par son engagement et son dévouement, en conformité avec ses principes spirituels et religieux. C’est vrai en matière de posture théologique. Car nous savions dès le départ être dans la juste position. Juste par la valeur de justice que promeuvent nos armées mais aussi juste par le souci de justesse dans notre lecture théologique : nous étions les premiers à faire valoir notre message de paix dans une corporation qui, pour amener à la paix, peut être amenée à faire la guerre. Les atrocités du monde auxquelles font face nos soldats en opérations extérieures, accompagnés par nos aumôniers, présents en permanence sans aucune interruption sur tous les théâtres, nous donnent hélas plus que jamais crédit dans notre positionnement doctrinal à l’égard du terrorisme. Plus tôt que nos coreligionnaires dans le civil, nous savions le danger qui gangrènerait rapidement le monde au nom de notre si belle religion, l’islam, religion que nous nommons comme étant celle du juste milieu. L’actualité du rapport de la religion musulmane aux métiers des armes, à l’armée et à la guerre, lors de nos engagements opérationnels majeurs, que l’on soit combattant ou non, vient subitement conforter la crédibilité et la légitimité de notre posture, indépendante et autonome de toute ingérence ou influence.

De même, nous avons, par notre sens aigu de la proposition musulmane à l’institution militaire, initiée l’édition d’une revue afférente à notre aumônerie, traitant des angles méconnus de la religion musulmane dans ses dimensions civilisationnelles et dans l’application de ses principes en rapport avec l’autorité, la responsabilité, la loyauté. Cette revue, dénommée Engagement, porte à elle seule, à travers son appellation, tout ce qui caractérise les hommes et les femmes qui nous accompagnent dans cette magnifique tâche. Notre revue, Engagement, est la première et la seule qui traite le sujet militaire à la lumière des sources scripturaires du Coran et de la tradition prophétique. Notre positionnement, celui d’une voie médiane, se veut émaner de l’authentique voie de la dernière des religions monothéistes. Cela n’aurait pas été possible sans le réceptacle animé par le sentiment de confiance et l’intérêt prononcé de tous ceux qui reflètent l’esprit ouvert et respectueux de l’institution militaire.

A travers l’aumônerie musulmane, par leur biais, une fenêtre est davantage ouverte sur la société, celle d’être français, citoyen en devoir, militaire et de confession musulmane, et de l’assumer pleinement, en vertu des principes universels des droits de l’Homme, du droit à la vie, à la dignité, à la sécurité, à la paix. La paix, un mot qui ne nous est pas étranger, à l’aumônerie musulmane, puisque nous ressentons le besoin indéfectible de souhaiter, par la formule consacrée « que la paix soit sur vous, Salam Aleykoum ». C’est une grande responsabilité d’abord vis-à-vis de nos soldats, puis à l’égard de la France et même du monde entier. Et ce n’est pas un hasard si, dans l’avant-dernier rapport du Livre blanc, il est mentionné que les religions au sein des armées constituent aussi et pas que, un facteur de résilience pour le militaire. Heureuse coïncidence que celle de notre arrivée au sein de l’institution…